Toyota investit de plus en plus le marché de l'hydrogène. Après la présentation de sa berline Mirai, le constructeur vient de lancer l'expérimentation d'un premier bus au Japon.

D’une longueur de 10,5 mètres, ce bus est le fruit d’un développement conjoint entre Toyota et Hino et peut accueillir jusqu’à 77 passagers. Il reprend le système TFCS (Toyota Fuel Cell System) issu de la Toyota Mirai et combine technologies hybride et pile à combustible.

Equipé de deux moteurs électriques de 110 kW de puissance et 335 Nm de couple, le bus compte 8 réservoirs capables d’embarquer jusqu’à 480 litres de d’hydrogène sous une pression de 700 bars. Il est également doté d’un système d’alimentation V2H permettant de transférer l’énergie électrique embarquée vers les bâtiments en cas de défaut ou de pic de consommation du réseau électrique.

Expérimentation à Toyota City

Mis en service le 9 janvier à Toyota City, le bus à pile à combustible de Toyota/Hino va à présent être évalué en exploitation commerciale sur différentes lignes.

Financé par le NEDO, l’agence japonaise de soutien à l’innovation, le projet doit également permettre d’étudier le processus de ravitaillement, réalisé sur le site de Toyota Ecoful Town.

Notez cet article