Le pionnier de l'hybride Toyota souhaite également devenir le leader du recyclage batteries ! La filiale européenne du constructeur japonais vient en effet d'annoncer un objectif de 100 % de batteries recyclées grâce à la prolongation de certains partenariats.

Alors que 91 % des batteries des modèles hybrides du constructeur sont d’ores et déjà collectées, Toyota vient de prolonger jusqu’au 31 mars 2018 les accords de recyclage conclus avec la société française SNAM et l’entreprise belge Umicore. La première est chargée depuis 2011 du recyclage des batteries Ni-Mh tandis que la seconde assure celui des batteries lithium-ion depuis 2012.

Et pour parvenir à un bon niveau de collecte dans son réseau, la politique du constructeur s’avère à la fois simple et efficace : les distributeurs Toyota et Lexus ne reçoivent une nouvelle batterie qu’en échange de l’ancienne…

Travailler sur la « seconde vie » des batteries

Si les batteries récoltées par Toyota sont aujourd’hui majoritairement recyclées, le constructeur étudie également la piste du reconditionnement pour donner une « seconde vie » à ses batteries.

Publicité


Pour les batteries Ni-Mh, un reconditionnement simple est ainsi envisagé avec de nouvelles applications comme le stockage stationnaire dans le cadre de projets Smart-Grid… Une façon de réutiliser à bon escient les batteries en fin de vie et de rassurer les utilisateurs sur l’impact environnemental global des voitures hybrides…

Publicité