Confirmant son arrivée sur le segment des crossovers urbains, Toyota révèle à Genève la version définitive du Toyota C-HR. Un modèle animé par une motorisation hybride issue de la Toyota Prius 4 et dont la commercialisation interviendra d'ici à la fin de l'année.

Côté design, les photos révélées il y a quelques jours ne faisaient vraiment pas honneur au modèle dont les lignes nous semblent beaucoup plus marquées sur le stand du constructeur. Un design qui démontre la volonté de Toyota de s’aligner avec le Nissan Juke avec le pari de formes assez musclées et de larges optiques et qui ne fera sans doute pas l’unanimité parmi les acheteurs.

Quant à l’ambiance à bord, il faudra attendre encore quelques mois pour découvrir les visuels intérieur…

Motorisation hybride 122 chevaux

Sans surprise, le Toyota C-HR hybride reprendra la même motorisation que la nouvelle Toyota Prius avec un système associant moteur thermique et électrique et capable de développer jusqu’à 122 chevaux de puissance.



Si Toyota ne donne pas encore d’information quant à la consommation, le constructeur annonce une valeur cible de moins de 90 g/km en matière d’émissions de CO2.

Lancement en fin d’année

Si Kia a choisi le 100 % hybride pour le Kia Niro, Toyota est plus prudent avec son C-HR qui proposera un moteur essence 4 cylindres 1,2 l turbo de 116 ch en sus de la version hybride et même un moteur 2.0 l pour certains marchés. Le lancement du Toyota C-HR est attendu en fin d’année.