Avec le C-HR, présenté en intégralité au Mondial de l’Auto, Toyota fait une entrée remarquée sur le segment des crossovers compacts et mise sur sa technologie hybride pour se démarquer de la concurrence.

Chez Toyota, le gros événement de l’année s’appelle C-HR. A quelques semaines de son arrivée en concessions, le petit crossover hybride est la vedette du stand du constructeur au Mondial de l’Automobile de Paris. L’occasion de revenir sur les caractéristiques du véhicule.

Conçu sur la nouvelle plateforme TNGA, le C-HR sera le second modèle à bénéficier de la dernière génération du groupe motopropulseur Toyota inauguré sur la nouvelle Prius avec un système capable de développer jusqu’à 122 chevaux.

toyota-c-hr-mondial-auto-02

Publicité


Avec une consommation moyenne de 3.7 à 3.9 l/100 km et des émissions de CO2 de 86 à 87 g/km, il sera le modèle le plus efficient de la gamme. A titre de comparaison, les versions 100 % thermiques du C-HR affichent entre 5.8 et 6.2 l/100 km et des émissions de 135 à 144 g/km.

Positionné sur le marché des crossovers compacts, il viendra s’opposer Nissan Qashqai avec un style assez musclé qui n’est pas sans rappeler le Nissan Juke. De quoi ne pas laisser les conducteurs indifférents sur un segment très convoité.

toyota-c-hr-mondial-auto-04

A partir de 28 500 euros

Disponible en trois niveaux de finition, le Toyota C-HR est proposé à partir de 28.500 euros et son arrivée en concessions est attendue d’ici à la fin de l’année. Rendez-vous courant novembre pour un premier essai.

toyota-c-hr-mondial-auto-03

 

Publicité