Essayer Tata produira ses voitures électriques dans une ancienne usine Ford ?

Configurez votre véhicule Tata produira ses voitures électriques dans une ancienne usine Ford ou demandez un essai gratuitement.

Tata est bien décidé à rafler la mise sur le marché de la voiture électrique en Inde. Pour produire sa nouvelle gamme, le groupe indien vient de racheter une usine délaissée par Ford.

Ford a annoncé son départ du marché indien voici quelques mois. Une annonce avec effet immédiat, puisque l’usine de Chennai a cessé son activité et fermé ses portes presque immédiatement. L’unité plus récente de Sanand continuait à produire des véhicules pour l’export, principalement l’Afrique du Sud. C’est justement cette usine que Tata vient d’acquérir. Les 1 400 salariés seront maintenus dans leur poste.

Selon le Times of India, le constructeur aurait acquis l’usine pour 100 à 150 millions de dollars. Une aubaine par rapport à la construction d’une usine. D’autant plus que le gouvernement du Gujarat aurait prévu de transférer à Tata tous les avantages fiscaux prévus pour Ford.

À lire aussi L’incroyable potentiel de l’Inde pour la voiture électrique

Production de voitures électriques

Tata a vu ses ventes fortement augmenter ces dernières années et sa capacité de production de 600 000 unités est quasiment saturée. Cette nouvelle usine est donc essentielle dans ses plans de croissance. Surtout, elle tombe à point nommé pour le déploiement de la stratégie de véhicules électriques annoncée récemment.

Lors de la présentation de son concept Avinya, Tata a en effet confirmé le lancement de 10 modèles électriques d’ici à 2026, dont certains basés sur une nouvelle plateforme dédiée. Cette nouvelle gamme de véhicules devrait voir le jour dans l’usine de Sanand.

Tata dispose déjà d’une usine à Sanand, où il produit les Tiago et Tigor, dont la version électrique de cette dernière.