Surfant sur l’économie circulaire et une mobilité électrique et solaire pour tous, Sono Motors développe l’application GoSono (partage d’énergie, covoiturage, autopartage). En attendant qu'elle soit associée à sa citadine Sion, elle a été expérimentée avec succès avec une Renault ZOE.

« Les services de mobilité GoSono sont conçus pour rendre la Sion accessible au plus grand nombre. Ils sont les fondements de notre concept de mobilité holistique », commente la startup allemande.

C’est le volet autopartage que Sono Motors a d’abord expérimenté en habitat collectif dans un projet pilote baptisé « Haus im Viertel » (Maison dans le quartier). Pour cela, une Renault Zoé, dont l’utilisation était supervisée par cet environnement numérique, a été mise à disposition de 8 foyers volontaires, résidant dans un même immeuble résidentiel du quartier Maxvorstadt à Munich.

La première tranche d’essais en réel a duré 6 semaines, l’application GoSono recevant tous les 15 jours des améliorations (nouvelles fonctionnalités, corrections) apportées par les retours des participants.

Sono Motors souhaitait évaluer plus précisément 3 points : Les résidents d’une communauté de foyers sont-ils prêts à partager une voiture ? Les utilisateurs prennent-ils soin de l’engin (recharge et nettoyage après usage) ? Un tel scénario est-il financièrement intéressant ?

La startup souhaitait aussi connaître les motifs d’utilisation de la voitures électrique : Se rendre au travail, visiter la famille, effectuer l’achat de marchandises encombrantes, etc.

L’expérimentation, toujours en cours, a été étendue à davantage de foyers éparpillés dans plusieurs immeubles.

Désormais, c’est le volet autopartage de l’application GoSono qui va être testé, en particulier dans des zones rurales où la pratique n’est pas forcément très développée aujourd’hui.