Annonçant ses ambitions en matière de mobilité électrique, le groupe EDF entend devenir le premier opérateur d’infrastructures de recharge en Europe via sa filiale Sodetrel…

L’objectif est plutôt ambitieux puisqu’il s’agit de multiplier par 15 le nombre de bornes de recharge opéré par Sodetrel, qui en exploite déjà 5000 en France. Le groupe tricolore souhaite également accélérer son offre en itinérance pour passer de 60.000 bornes aujourd’hui à quelque 250.000 à l’horizon 2025. A ce stade, EDF ne donne pas de détails quant aux déploiements à venir et aux types de bornes qu’il compte installer. Il précise simplement vouloir proposer des solutions innovantes « pour tous les clients ne disposant pas de place de parking ».

Outre les bornes de recharge, EDF entend également se positionner comme le 1er fournisseur en électricité pour les véhicules électriques en 2022. Le groupe prévoit ainsi d’alimenter en énergie quelque 600.000 véhicules électriques, soit 30 % de parts de marché en France, au Royaume-Uni, en Italie et en Belgique. Des marchés pour lesquels le constructeur annonce le lancement dès 2019 d’offres intégrées incluant la fourniture d’une électricité verte, d’une solution de recharge et de services d’optimisation de la charge.

EDF entend enfin devenir leader européen du « smart charging », ambitionnant d’exploiter 4000 bornes intelligentes dès 2020.

Sodetrel veut exploiter 75.000 bornes de charge en Europe d’ici 2025
4.1 (82.22%) 9 votes