Il n’est pas question du vrai pick-up électrique du constructeur américain, mais de sa reproduction radiocommandée au 1/10e proposée en série limitée contre environ 400 dollars par Hot Wheels.

Le groupe Mattel propriétaire de la marque avait ouvert les précommandes pour ce jouet haut de gamme en février dernier.

En seulement quelques heures, les souscripteurs avaient épuisé le volume initialement prévu d’exemplaires, s’attendant à recevoir l’engin avant Noël 2020.

Stupéfait par un tel record dans son histoire, le fabricant évoque aujourd’hui « un problème de production imprévu » pour justifier un retard d’environ 5 mois dans la livraison des Tesla Cybertruck radiocommandés, s’engageant désormais à livrer les clients pour le 1er mai 2021.



Pour un prix d’environ 325 euros, l’engin reproduit au 1/10e reprend les spécificités du véritable Cybertruck jusque dans des éléments très symboliques.

En plus de sa housse noire de protection, du rideau à glissière qui permet de découvrir l’espace de chargement, de la ridelle basculante qui se déploie en une véritable rampe d’embarquement, de l’éclairage arrière et avant à la façon du film Blade Runner, des suspensions opérationnelles et de la motricité intégrale, le modèle d’une soixantaine de centimètres peut recevoir, sur les vitres, des stickers fournis leur donnant l’aspect du verre fissuré. Et ce, en référence à la présentation par Elon Musk du prototype dont les carreaux normalement incassables n’ont pas résisté à quelques chocs portés en direct.

Comme le rapporte le média Challenges, Mattel avait pourtant réussi à réaliser un premier prototype fonctionnel en 90 jours, à partir de photos diffusées sur le Web.