Via son fonds Volvo Cars Tech Fund, le groupe suédois vient d’investir au capital de FreeWire, startup californienne spécialisée dans les solutions de recharge mobiles pour véhicules électriques.

Si il ne propose pas encore de voiture électrique à son catalogue, Volvo prépare l’avenir. Alors qu’elle estime que les véhicules 100 % électriques pourraient représenter 50 % de ses ventes mondiales à horizon 2025, la marque suédoise investit dans l’écosystème en entrant au capital de FreeWire. Basée à San Francisco, la startup est spécialisée dans les dispositifs de recharge rapide fixes et mobiles.

Tout simplement baptisé Mobi, le dispositif de charge mobile conçu par FreeWire se présente comme un petit chariot qui, grâce à des batteries tampons, peut se connecter au réseau basse tension tout en offrant des charges allant jusqu’à 50 kW en DC. Un système simple à mettre en place qui permet de s’affranchir des contraintes habituellement constatées pour le déploiement de stations fixes en matière de raccordement et de génie civil.

Volvo n’est pas le premier grand groupe à investir dans FreeWire. En début d’année, le groupe pétrolier BP avait déjà annoncé un investissement de 5 millions de dollars par l’intermédiaire de son fonds BP Ventures.

Recharge mobile : Volvo investit dans FreeWire
4.3 (86.67%) 9 votes