Afin de diversifier les sources d’approvisionnement de son site chinois de Shanghai, Tesla serait en pourparlers avec le fabricant de batteries EVE Energy.

Dans le domaine des batteries, Tesla multiplie les fournisseurs. Après avoir exclusivement travaillé avec le japonais Panasonic pendant de nombreuses années, le groupe californien s’est progressivement ouvert à d’autres fabricants. En Chine, où il travaille déjà avec CATL pour s’approvisionner en cellules lithium-fer phosphate (LFP), le constructeur serait sur le point de sélectionner un nouveau fournisseur.

Selon les informations communiquées par Reuters, le spécialiste de la voiture électrique aurait engagé des discussions avec le groupe chinois EVE Energy pour se fournir en cellules LFP. Selon des sources proches du dossier, le partenariat pourrait être officialisé dans le courant du troisième trimestre 2021.

Pour Tesla, ce nouveau partenariat vise avant tout à sécuriser et à diversifier les sources d’approvisionnement de l’usine chinoise de Shanghai. Le constructeur y utilise déjà des cellules issues de CATL et de LG Chem pour fabriquer ses Model 3 et Model Y. Alors que CATL est aujourd’hui le seul fournisseur de cellules LFP pour les Model 3 à autonomie Standard, la nomination d’EVE Energy permettrait d’équilibrer l’approvisionnement, mais aussi de mieux maîtriser les coûts sur un marché devenu très concurrentiel.



Fondée en 2001 et entrée à la bourse de Shenzhen en 2009, EVE Energy n’en est pas à son premier contrat dans le domaine de la voiture électrique. L’entreprise fournit déjà les batteries au constructeur chinois Xpeng. En mars dernier, elle a également annoncé avoir conclu des partenariats avec les groupes allemands BMW et Daimler.