Entrée en production l’année dernière, la Polestar 1 est passée entre les mains de l’agence de protection de l’environnement américaine (EPA), qui valide son autonomie électrique.

Dévoilée au salon de Genève en 2018, la Polestar 1 a ouvert une nouvelle page dans l’histoire de Volvo. Ce grand coupé, porte-étendard de la nouvelle marque suédoise, embarque une motorisation hybride rechargeable de 60 ch pour 1.000 Nm de couple.

La dotation électrique est confiée à deux moteurs électriques d’une puissance totale de 218 ch, qui puisent leur énergie dans une batterie rechargeable de 34 kWh. De quoi promettre une autonomie électrique de 150 km selon le fabricant de Göteborg. Mais le coupé est désormais passé par l’EPA pour une homologation de son autonomie et de ses consommations.

Une consommation moyenne de 4,06 l/100 km d’après l’EPA

A sa sortie du banc d’essai, la Polestar 1 a ainsi avoué une autonomie électrique de 52 miles, soit 83,6 km. Une des plus grosses autonomies électriques dans le segment des hybrides rechargeable, mais gagnée grâce au renfort d’une énorme batterie qui fait grimper le poids total de la voiture à 2 350 kg.

Sur un mode de fonctionnement hybride, le coupé annonce une consommation moyenne de 58 MPGe, soit 4,06 l/100 km, alors que celle-ci peut grimper à 9,0 l/100 km lorsque la batterie est vide et que seul le moteur thermique s’occupe de faire avancer la voiture.