Destiné à remplacer l’ancien Audi Q7 e-tron, dont la sortie date de 2015, l’Audi Q7 55 TFSIe bénéficiera de 40 kilomètres d’autonomie en cycle WLTP.

Arrivé à mi-carrière, l’actuelle génération de l’Audi Q7 se renouvelle avec des changements esthétiques importants. Comme bien souvent, c’est sur la face avant que les modifications sont les plus visibles. S’inspirant du Q8, Audi offre à son nouveau Q7 une nouvelle calandre octogonale tout en reprenant la signature lumineuse de son grand frère.

A l’intérieur, l’habitacle est modernisé et reprend la configuration des derniers modèles de la marque. Le combiné numérique et le dispositif d’affichage tête haute sont ainsi complétés par un dispositif  à deux écrans incrusté dans la planche de bord.

Publicité


Nouvelle génération hybride rechargeable

Attendu en septembre dans ses versions diesel, le nouvel Audi Q7 sera lancé en hybride rechargeable quelques semaines plus tard. Baptisée 55 TFSIe, celle-ci associera un moteur 2.0 l à un bloc électrique pour une puissance cumulée de 367 chevaux. Du côté de la batterie, on s’attend à un pack de 14,1 kWh, soit moins que les 17,3 kWh proposés par l’ancienne version, pour une autonomie électrique théorique de 40 kilomètres en cycle WLTP.

Outre cette version « plug-in », l’hybridation légère sera aussi de la partie. Configuré en « mild-hybrid », le système fonctionnera en 48 volts et permettra d’économiser jusqu’à 0,7 l/100 km en consommation.

Publicité