Mitsubishi Outlander PHEV en charge

Porté par l’explosion des ventes des modèles hybrides rechargeables, le marché norvégien du véhicule électrique a atteint un nouveau record en mars en s’accaparant 33.5 % des immatriculations de véhicules neufs.

Tandis que les véhicules « rechargeables » peinent à atteindre les 2 % de parts de marché en France, la Norvège semble résolument vivre dans une autre dimension. Alors qu’ils représentaient déjà environ 20 à 25 % des ventes il y a quelques mois, les véhicules électriques et hybrides rechargeables viennent d’atteindre 33.5 % sur le seul mois de mars en dépassant les 4500 unités écoulées (4646 pour être exact sur un total de 13875 véhicules immatriculés, la Norvège restant un très petit marché automobile).

Si l’électrique représente toujours la plus grosse part des immatriculations avec 2595 unités écoulées, les ventes ont reculé de 23.5 % par rapport à l’an dernier. A l’inverse, le segment de l’hybride rechargeable explose avec une progression de 468 % par rapport à l’année précédente, soit 2051 immatriculations.

L’Outlander PHEV en tête des ventes

Au classement par modèles, c’est le Mitsubishi Outlander PHEV qui se classe en tête des ventes avec 686 nouvelles immatriculations, suivi de près par la Nissan Leaf (676). Arrive ensuite Volkswagen avec la Golf GTE et la e-Golf dont les ventes respectives s’élèvent à 540 et 526 exemplaires.

Publicité


A noter également le bon score de la Tesla Model S qui enregistre 487 immatriculations en mars. Arrivée tardivement sur le marché norvégien, la Renault Zoé clôture un mois de mars honorable avec 291 véhicules immatriculés.

En Norvège, le succès du véhicule électrique et hybride rechargeable s’explique par la politique particulièrement volontariste mise en place par le gouvernement, les aides importantes à l’acquisition étant associées à de nombreux avantages à l’usage : ferries gratuits, possibilité d’emprunter les voies de bus, parkings dédiés etc…

Publicité