Installé en Californie, Mullen Technologies a signé fin 2018 un accord avec le chinois Qiantu Motor afin de produire aux États-Unis et vendre sous licence des véhicules électriques.

Les précommandes pour son SUV MX-05 ont démarré au 1er octobre dernier contre 100 dollars de ticket d’entrée. Mais c’est un contrat de masse qui devrait assurer à l’entreprise la pérennité de son statut de constructeur.

Fin septembre 2020, Mullen Technologies espérait construire de l’ordre de 1 000 exemplaires par an de son crossover, avec un démarrage des livraisons à partir du 2e trimestre 2022.

Unlimited Electrical Contractors est une grande entreprise de Floride spécialisée dans les installations électriques pour bâtiments commerciaux et résidentiels. Elle a décidé de devenir la première de son secteur à disposer d’une flotte de service composée uniquement de VE.

Publicité


Pour un montant estimé à 75 millions de dollars, UEC vient d’expédier à Mullen une lettre d’intention pour acquérir une première tranche de 1 500 exemplaires du MX-05. Suivraient jusqu’à 8 500 unités supplémentaires à livrer à échéance 2025.

Cette perspective de 10 000 véhicules électriques à fournir en 4 ans, ajoutée aux commandes d’automobilistes particuliers, pulvérise les chiffres de production prévus par le constructeur.

Un rapide calcul situe le prix de l’engin à 50 000 dollars pour UEC, soit environ 40 000 euros. Contre ce tarif remisé de 10 % par rapport au prix public, le MX-05 promet une autonomie de l’ordre de 525 km, une vitesse de pointe de 250 km/h, et à peine plus de 3,2 secondes pour abattre le 0-100 km/h. Les caractéristiques communiquées officiellement s’arrêtent là.

Spécialisé il y a quelques années dans la vente de quadricycles électriques, Mullen Technologies s’est déjà essayé sans succès à la construction d’une voiture branchée en 2017, avec la Mullen 700e. Depuis, sa sportive Dragonfly K50 a permis d’envisager plus sérieusement les projets de la marque.

Publicité