Il faudra pour l’instant se contenter de 3 visuels et d’un petit message qui laisse entendre que l’engin sera présenté dans quelque temps autrement que sous une forme graphique.

« Voici un aperçu de quelque chose de très excitant en préparation, conçu et développé par l’équipe UK & Shanghai Design ! Restez en contact pour en savoir plus… » : Ce sont les seuls mots qui accompagnent les illustrations du concept déposées sur la page Facebook de SAIC Design Advanced London, l’entité qui s’active à donner leurs lignes aux nouveaux véhicules de la maison mère de MG.

Rien n’indique clairement que le MG Cyberster sera propulsé par un moteur 100% électrique. Mais on le devine aux arcs qui se diffusent depuis les 4 roues de l’engin, semblant également révéler une motricité intégrale. En outre, sous la marque, à l’origine britannique créée en 1924, SAIC souhaite séduire l’Europe avec une gamme en cours de création qui sera uniquement composée de modèles électriques et hybrides rechargeables.

Roadster ou cabriolet ? Avec le temps, les points qui distinguent ces 2 carrosseries sont devenus des plus flous. L’inclinaison très prononcée du pare-brise milite pour l’appellation « Roadster » que l’on pense retrouver dans le nom – Cyberster – du bolide.

Sportif, l’engin l’est à coup sûr, avec une telle ligne qui prolonge finalement assez bien le design des MGB produite à environ 500.000 exemplaires entre 1962 et 1980, revisitées en MG TF en 2 vagues entre 2002 et 2011. Mais l’on aurait aimé rêver devant quelques caractéristiques techniques susceptibles de hisser au dessus du statut de coquille vide cet exercice de style.