Attendue en 2022, cette future Mercedes Classe E électrique proposera quelque 600 kilomètres d’autonomie.

Selon le site britannique Autocar, la sortie de cette EQE électrique a été l’une des dernières décisions prises par Dieter Zetsche avant son départ. « Notre offensive électrique continue de gagner du terrain . Nous passons maintenant à la prochaine étape » a déclaré l’emblématique moustachu, qui a régnié durant 13 ans sur la marque allemande et récemment cédé sa place à Ola Källenius.

Plus compacte que l’EQS, attendue en 2021, cette future Mercedes EQE sera le second modèle de Mercedes basé sur la plateforme électrique MEA du groupe. Côté style, elle devrait reprendre les éléments de design spécifiques à la gamme EQ. En termes de gabarit, le modèle sera plus court que la Classe E actuelle tout en offrant un espace équivalent à la Classe S existante.

Sur la partie technique, nos confrères britanniques d’Autocar évoquent deux versions : la première à transmission intégrale et la seconde en propulsion, le tout avec une puissance qui devrait dépasser celle de l’EQC, annoncée à 400 chevaux. Côté autonomie, il est question de 600 kilomètres avec une charge.

Développée en interne sous le nom de code V295, la Mercedes EQE sera assemblée sur deux sites distincts. Destiné à alimenter l’Europe, le premier sera situé en Allemagne et assurera également la production de l’EQS. Dédié au marché chinois, le second sera basé à Pékin et pourra être amené à produire jusqu’à 70.000 véhicules par an à compter de 2022.

Pour Mercedes, cette EQE fait partie d’une offensive visant à lancer 10 nouveaux modèles électriques d’ici à fin 2025. Un programme pour lequel le constructeur a budgétisé une enveloppe de 10 milliards d’euros.

Mercedes EQE : une nouvelle rivale pour la Tesla Model S en 2022
4 (80%) 13 vote[s]