Mercedes-Benz EQAPrototype du Mercedes-Benz EQA

Le futur SUV compact électrique Mercedes sera dévoilé le 3 mars prochain au salon de l'automobile de Genève. Mais que promet-il ?

Il n’y aura finalement que peu de surprises au Salon de l’automobile de Genève 2020. Cela n’est pas le fait d’une certaine désertion, mais de la communication toujours plus étalée des constructeurs. Mercedes-Benz tente cependant de garder le mystère jusqu’au bout, en livrant seulement une vue camouflée de son prochain EQA qu’il révélera à l’occasion de l’événement helvète.

Un mini EQC ?

Il a beau avoir un nom spécifique, le Mercedes-Benz EQA est le dérivé électrique du GLA. Conséquence, il ne faut pas pousser loin l’imagination afin de deviner le style de ce SUV. Le camouflage du modèle cache tout, sur les images des tests hivernaux en Suède. Prenez donc la forme globale du GLA et mélangez-là avec la calandre et les feux arrière de l’EQC. Pour faciliter le travail, un certain Kleber Silva a même illustré le modèle (voir en fin d’article). La longueur sera supérieure à 4,40 mètres, soit proche d’un Kia e-Niro (4,37 m) et 10 cm de plus qu’un Peugeot e-2008.

Le véritable changement, ce sera sous le capot, et sous le plancher où se logent les batteries. Il est encore tôt pour connaître la capacité et l’autonomie électrique, mais nous estimons 60 kWh pour 400 km. La puissance de ce modèle devrait tourner à environ 300 chevaux sur l’EQA 300. D’autres versions seraient envisagées avec puissance et autonomie moindres, mais avec des tarifs plus accessibles.

Rendez-vous donc le 3 mars à 8h30 pour la découverte complète de ce Mercedes-Benz EQA. Le lancement commercial interviendra probablement fin 2020. A suivre, le cousin EQB doté des mêmes motorisations et batteries s’annoncera très rapidement, probablement au Salon de New-York au début du mois d’avril.

Mercedes EQA 2020 illustration Kleber Silva

Le Mercedes EQA 2020 illustré par Kleber Silva