La Porsche Taycan fait des émules chez les préparateurs. C’est désormais au tour de Mansory de s’exercer, avec une étonnante sobriété.

Alors que les tuners sont nombreux à se pencher sur les modèles de la marque Tesla, à l’image d’Unplugged Performance, ils sont de plus en plus à s’exprimer sur la Porsche Taycan. Après Prior Design ou Techart, c’est au tour de Mansory de lancer son programme de préparation.

Souvent accusé d’un mauvais goût prononcé, le préparateur allemand présente une Porsche Taycan équipée d’un kit carrosserie relativement sobre. Notamment face aux créations habituelles de Mansory, qui dégoulinent d’appendices aérodynamiques dans tous les sens et sont habillées de combinaisons de couleurs d’un autre monde.



Que de la gueule

La berline sportive et électrique de Zuffenhausen gagne en charisme dans cette définition avec une lame proéminente, de nouveaux bas de caisse, un diffuseur XXL et un timide spoiler de coffre. Ces éléments, tous réalisés en Forged Composite à l’apparence toujours douteuse, ne devraient pas influer sur les performances aérodynamiques de la Taycan.

Et au chapitre performances, justement, la Porsche Taycan conserve ses spécificités d’origine. C’est l’une des limites imposées aux préparateurs, plus habitués à bidouiller des turbos et gestions électroniques qu’une chaîne de traction électrique. Mais la Porsche Taycan en a-t-elle vraiment besoin ? Rappelons que dans sa version Turbo S de 761 ch elle est capable de plier le 0-100 km/h en 2,8 s.