Dérivé du taxi électrique TX, déjà déployé à Londres et à Paris, le LVEC VN5 est d’ores et déjà disponible à la commande sur le marché britannique. Pour le reste de l’Europe, il sera proposé à partir de mars 2021.

Présents sur tous les segments, les constructeurs chinois arrivent en force sur le marché européen. Chez LEVC, une marque du groupe Geely, c’est le nouvel utilitaire VN5 qui est au cœur de l’actualité.

Sur le plan technique, le constructeur reprend la même configuration que celle embarquée à bord de ses taxis. On retrouve ainsi un moteur électrique de 110 kW. Monté sur le train arrière, il est couplé à un prolongateur d’autonomie basé sur un trois cylindres essence de 1,5 litre. Equipé d’une batterie de 31 kWh, le nouvel utilitaire de LEVC dispose d’une autonomie d’environ 100 kilomètres en mode électrique et se recharge à 80 % en 30 minutes via le standard Combo. En courant alternatif, le chargeur embarqué accepte jusqu’à 11 kW en triphasé. Avec le « range extender », baptisé eCity, la portée totale théorique passe à près de 500 kilomètres.

Plus grand que le Kangoo Maxi ZE, le LEVC VN5 dispose d’une charge utile brute de 830 kilos. Offrant 5,5 m3 de volume de chargement, il peut embarquer deux euro-palettes.



Sur le marché britannique,  le constructeur propose trois niveaux de finitions (Business, City et Ultima). De série, le modèle reçoit le freinage d’urgence, un écran tactile 9 pouces, une climatisation bi-zone et le régulateur de vitesse. La version City y ajoute pare-brise chauffant et capteurs de stationnement avant et arrière tandis que l’Ultima propose caméra de recul, sellerie haut de gamme et peinture métallisée. Six packs d’options complètent le tout.

Au Royaume-Uni, où les livraisons débuteront dès fin 2020, le LEVC VN5 est commercialisé à partir de 46.500 livres hors aides gouvernementales dans sa version de base, soit l’équivalent de 51.770 euros. Le reste de l’Europe, dont la France, devra patienter jusqu’à mars 2021 avant de pouvoir passer commande.