Tesla cherche actuellement des partenaires pour produire sa nouvelle cellule de batterie parmi lesquels figure le coréen LG Chem. La 4680, c’est son nom, sera utilisée dans le Model Y, mais surtout dans le Cybertruck et le Semi.

Depuis septembre 2020, date à laquelle Tesla a présenté sa cellule 4680, la firme réfléchit à partager sa production. Outre Panasonic, qui est l’autre fournisseur officiel de Tesla, LG Chem serait désormais sur les rangs.

Le fabricant coréen a connu quelques turbulences récemment avec les batteries Hyundai. Le rappel massif orchestré sur les Kona et Ioniq va lui coûter un demi-milliard d’euros. Mais l’alliance avec Tesla, débutée autour de la Model 3, pourrait se renforcer.

Selon une source citée par Reuters, LG pourrait produire les cellules 4680 de la firme californienne dans une nouvelle usine américaine. Celle-ci fournirait les cellules à la Gigafactory de Berlin, qui pourrait donc se concentrer sur la production des Model Y pour le marché européen.



LG n’a pas encore développé de batterie de ce type, mais ne s’inquiète pas de sa capacité à s’adapter au cahier des charges du groupe de Palo Alto. La 4680 est en effet une batterie cylindrique d’un gabarit nettement supérieur aux anciennes cellules Tesla. Les deux firmes n’ont pas voulu répondre aux sollicitations de Reuters sur le sujet.