Selon son mode de communication favori, Elon Musk a assuré dans un tweet daté du 26 décembre 2018 que « la couverture des surchargeurs s’étendra à 100% de l’Europe l’année prochaine, de l’Irlande à Kiev, de la Norvège à la Turquie ».

Cette annonce, l’emblématique dirigeant branché l’a déjà faite à différentes reprises pour des échéances déjà dépassées. Les objectifs chiffrés pour l’Europe ne sont pas les seuls concernés. C’est tout simplement le déploiement mondial qui est touché par des retards plus ou moins importants sur le planning. A peine 12.000 superchargeurs en service actuellement, contre les 18.000 annoncés pour la fin de la présente année 2018.

Pas facile cependant de jongler entre la volonté d’une couverture rapide de la recharge et les évolutions technologiques en cours d’intégration. Ainsi avec le superchargeur V3 qui devait être doté d’une puissance de recharge maximale de 350 kW, révélé par un tweet il y a tout juste 2 ans, pour Noël 2016. En mai 2018, cette nouvelle génération d’IRVE maison prévue pour être couplée avec une alimentation de source solaire était annoncée pour la fin de l’été 2018.

Ne cherchons pas plus loin la baisse de cadence au déploiement du réseau Tesla et la nouvelle feuille de route pour 2019, puisque le superchargeur V3 devrait être enfin prêt au début de l’année prochaine.

A noter que Tesla travaille également, en commençant par les Etats-Unis, au développement d’un réseau de recharge urbain composé de bornes rapides délivrant une puissance de 72 kW par connecteur, ainsi qu’à une solution spécifique aux immeubles d’habitation.

L’Europe entièrement couverte en superchargeurs Tesla dès 2019 ?
4.1 (81.9%) 21 votes