Tesla annonce toujours plus de puissance de recharge pour ses voitures. Mais dans la réalité, l’effet serait inverse !

Outre la promesse d’un réseau de bornes de recharge rapide qui cumule les éloges, Tesla continue d’améliorer la puissance de recharge de ses Superchargers et de ses voitures. Et ce afin de réduire encore l’anxiété autour des voyages en voiture électrique. Tesla a ainsi dévoilé les nouveaux superchargeurs V3, promettant une puissance DC de 250 kW. Mais sans régularité, la puissance n’est rien.

C’est ce que révèlent nos confrères du magazine Challenges après avoir réalisé différents essais de recharge d’une Tesla Model 3 et d’un Model Y, tous les deux en configuration Grande Autonomie. D’après leurs relevés, les Tesla mettent plus temps à charger qu’auparavant malgré la promesse de plus de rapidité par les récents superchargeurs.

Source : Challenges

Une nouvelle mise à jour secrète ?

D’après ces courbes de recharge, les Model 3 et Model Y réclament désormais plus d’une demi-heure pour passer de 10 % à 80 % de charge, soit 5 minutes de plus qu’avec la précédente génération de bornes, pourtant moins puissante. La raison : une courbe de recharge qui dégringole bien plus tôt, en passant par exemple à 74 kW de puissance à 60 % de charge, contre 120 kW au même niveau précédemment.

D’après Challenges, Tesla aurait pu apporter une mise à jour logicielle qui briderait la puissance afin de préserver la fiabilité des batteries. Et la marque américaine ne serait pas à son coup d’essai : comme l’indique Electrek, la justice norvégienne a déjà condamné Tesla à indemniser des propriétaires qui ont subitement découvert une baisse de la puissance de recharge sur les Superchargers.