Un chiffre record pour la marque californienne qui s'explique notamment par la montée en puissance de la Tesla Model 3.

Sur Twitter, la marque annonce avoir enregistré plus de 2 millions de sessions de charge sur le seul mois de juillet pour un total de 72 GWh d’énergie délivrée, soit 72 millions de kWh. Une quantité d’énergie colossale équivalente à trois jours de consommation électrique à Hawaï ou à une journée en Islande Irlande. Cela correspond également à 720.000 « pleins » d’une Model S ou d’un Model X équipé d’une batterie 100 kWh.

Lancé en 2014, le réseau superchargeurs a permis à Tesla de résoudre la problématique du manque de bornes rapides de l’époque mais aussi de prendre une avance considérable sur l’ensemble de ses concurrents, Ionity en tête. Un réseau propriétaire dont la fréquentation est allée crescendo avec l’augmentation des ventes du constructeur. Au second trimestre 2019, Tesla a livré plus de 95000 véhicules, dont 77550 Model 3.

Principalement situé en Amérique du Nord, dans l’est de l’Asie, en Australie et en Europe, le réseau superchargeurs du groupe californien totalise aujourd’hui plus de 14.000 bornes réparties sur plus de 1600 stations. Un déploiement qui a pris un peu de retard au cours des derniers mois mais qui devrait se poursuivre et s’accélérer avec l’arrivée des nouveaux superchargeurs V3 dont la capacité pourra grimper jusqu’à 200 kW. En France, plus de 30 nouvelles stations devraient être installées d’ici à fin 2020.

Publicité