Alors que la mesure était absente du projet de loi de finances 2021, le malus sur le poids des voitures, une taxe visant principalement les SUV, fait son retour dans une version édulcorée.

Le gouvernement va enfin suivre la Convention Citoyenne ? Ce groupe de 150 citoyens avait proposé plusieurs mesures qu’Emmanuel Macron promettait de mettre en action. Celles touchant la voiture ont fait grand débat, avec un joker donné sur les 110 km/h sur autoroute. L’idée du malus sur le poids de nos autos avait toutefois fait son chemin, avant d’être retoquée du PLF, le Projet de Loi de Finances 2021.

Or Matignon renverse la tendance. Cela a débuté par plusieurs médias, relayant que le Premier ministre remettrait cette mesure à l’ordre du jour. Jean Castex devrait déposer un amendement gouvernemental dans le PLF 2021 « dans les prochains jours », rapporte Les Échos. FranceInfo avait aussi reçu confirmation auprès du ministère de la Transition écologique. Barbara Pompili a ensuite officialisé l’information dans un tweet en début de matinée :

Un malus anti-SUV

Porté par de nombreux experts, le malus au poids est une nouvelle taxe automobile. Celle-ci viendrait s’ajouter au malus sur le CO2, qui bondira à 40 000 € maximum en 2021. Le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, s’y était opposé en septembre : « Dans le contexte économique actuel, je ne veux aucune augmentation d’impôt et je veux protéger les emplois industriels, les usines et le pouvoir d’achat des Français ».

Ce malus au poids serait cependant plus léger que dans sa première version. Toujours selon Les Échos, il concernera les véhicules dont le poids excède 1 800 kg, contre 1 400 auparavant. Dans la mouture originelle, il était progressif, avec 10 € par kg supplémentaire. Ceci n’a pas été reconfirmé.

Il cible donc les SUV, carrosserie de voiture plus lourde et occupant désormais 40 % du marché. En revanche, les voitures électriques et à hydrogène seront exclues souligne B.Pompili, tandis que les hybrides et familles nombreuses recevraient une exonération partielle.

Publicité


Publicité