Wiesmann, petit artisan allemand, a abordé le virage de l’électrification de façon spectaculaire en dévoilant sa nouvelle création, la Project…

Wiesmann, petit artisan allemand, a abordé le virage de l’électrification de façon spectaculaire en dévoilant sa nouvelle création, la Project Thunderball. Il s’agit du tout premier roadster électrique au monde et dont l’utilisation massive de fibre de carbone permet de garder une masse relativement faible pour une voiture électrique avec 1 700 kg. Ajoutez-y une architecture 800 V, une batterie de 92 kWh dans le plancher ainsi qu’un moteur par roue arrière délivrant un total de 680 ch et 1 100 Nm et vous obtenez un bolide capable d’abattre le 0 à 100 km/h en 2,9 s avec un dynamisme promis à la hauteur de la tradition thermique de la marque.

Vous pouvez déjà commander ce monstre avec des tarifs démarrant à 300 000 €, mais le tout premier exemplaire vient d’être adjugé à 700 000 € lors d’une vente aux enchères du gala amfAR au profit de la recherche sur le SIDA menée par l’American Foundation for AIDS Research à l’hôtel Cap-End-Roc de Cannes en marge du Festival de cinéma.

À lire aussi Essai Audi e-tron GT : la Taycan d’Ingolstadt