Pour justifier son rang qui la portera tout en haut du segment, la Tesla Roadster prendra le chemin du Nürburgring l’année prochaine pour y décrocher un record.

Comptant sur les berlines électriques parmi les plus rapides, Tesla s’est fait voler la vedette par la Porsche Taycan, qui a décroché un chrono de 7’42 sur la boucle nord du Nürburgring. Piqué à vif, Tesla à alors envisagé de reprendre le titre avec une Model S spécialement préparée pour l’occasion. En vain. Mais la marque n’a visiblement pas dit son dernier mot.

Interrogé sur Twitter au sujet de l’arrivée de la Tesla Roadster sur la piste allemande, Elon Musk a alors affirmé que sa sportive s’y illustrera en 2021. La Roadster posera ses roues sur le Nürburgring pour finaliser son développement mais elle devrait profiter de sa présence pour reprendre la tête du classement dans le segment des voitures électriques.

La Tesla Roadster plus rapide que la Nio EP9 ?

Pour cela, elle devra donc faire mieux que le temps enregistré par la Porsche Taycan, mais également dépasser la Nio EP9 : en 2017, la supercar électrique chinois a décroché un chrono de 6’45’’90. Rappelons que le record absolu dans la catégorie électrique revient à la Volkswagen ID.R et un temps de 6’05’’03.

Sur le papier, la Tesla Roadster ne devrait pas avoir beaucoup de mal à prendre la tête, grâce à sa motorisation électrique lui permettant de parcourir le 0-100 km/h en 2,1 secondes et de viser les 400 km/h en vitesse de pointe.