Malgré les déboires lors des essais ne laissant plus qu’une seule Tesla Model 3 à l’assaut de la montée de Pikes Peak, la berline californienne a réussi à décrocher la première place du podium dans sa catégorie.

Pour cette édition de la course vers les nuages, trois Tesla Model 3 devaient représenter officieusement la marque de Palo Alto. Mais à l’occasion des séances d’essais, deux d’entre elles ont connu un triste sort. Le plus spectaculaire étant le crash de Randy Pobst au volant de la Tesla Model3 Ascension-R spécialement développée pour la course par Unplugged Performance.

Mais avec l’acharnement du préparateur californien et l’aide exceptionnelle de la communauté Tesla aux Etats-Unis, la berline électrique s’est offert les deux premières places du podium de la catégorie Exhibition. C’est Blake Fuller, un habitué des record en Tesla à Pikes Peak, qui est grimpé sur la plus haute marche avec un chrono de 11’02’’802, suivi de près par Randy Pobst qui a bouclé la montée en 11’04’’131.



Des particuliers ont donné la Model 3 victorieuse

Les résultats de ces deux voitures sont toutefois bien moins impressionnants que leur histoire respective : dans les deux cas, pas une Tesla Model 3 n’aurait pu briller à Pikes Peak sans l’aide et l’acharnement de la communauté et des passionnés de la marque.

C’est ce qu’a indiqué Black Fuller au terme de la course, en confiant que c’est un couple d’Américains qui a fait don de la Tesla Model 3 Performance, alors que les fonds ont été soulevés grâce à 150 particuliers et entreprises. De son côté, Unplugged Performance a mobilisé ses équipes jours et nuits pour remettre sur roues l’exemplaire accidenté et lui permettre de prendre le départ.

La Model 3 Unplugged Performance impressionne malgré une puissance bridée

Seulement, et ce malgré l’avance considérable de Randy sur son concurrent sur la première partie du tracé, l’Ascension-R a rencontré un problème de chauffe sur les batteries, bridant ainsi la puissance pour le reste de la course aux 156 virages. De quoi mettre en lumière tout le potentiel de cet exemplaire, comme l’a souligné son pilote expérimenté.

Notons que ces deux voitures se classent en 20ème et 21ème positions au général. Rappelons aussi que le record toutes catégories est toujours détenu par une voiture électrique, avec la Volkswagen I.D. R et son chrono de 7’57’’148.