Suspectant le constructeur d'avoir volontairement gonflé les chiffres de production de la Model 3, le FBI a ouvert une enquête...

Si la montée en puissance de la Model 3 associée à la présentation de résultats positifs au dernier trimestre offrent un grand bol d’air à Tesla, le constructeur n’est pas pour autant tiré d’affaire. Déjà ciblé par le gendarme américain de la Bourse, qui a contraint Elon Musk à quitter la présidence du groupe il y a quelques semaines, Tesla fait également l’objet d’une enquête du FBI apprend-on dans le Wall Street Journal. Le quotidien américain cite notamment des demandes de témoignages adressées il y a quelques semaines à d’anciens employés de Tesla.

Pour le FBI, l’enquête ouverte doit permettre de définir si la marque californienne a volontairement surévalué les volumes de production de la Model 3 dans ses communications aux actionnaires au cours des derniers mois. Des informations trompeuses pour les investisseurs. Une enquête qui va même au-delà de la seule Model 3. Selon le Wall Street Journal, les éléments demandés par le FBI remontent jusqu’à début 2017, soit bien avant la mise en production de la Model 3.

De son côté, Tesla a réagi en assurant sa coopération avec les autorités. Le constructeur minimise toutefois l’ampleur de l’enquête menée par le service fédéral. « Nous n’avons pas reçu de citation à comparaître, de demande de témoignage ou d’autre procédure formelle, et le ministère de la Justice n’a demandé aucun autre document à ce sujet depuis des mois », a déclaré un porte-parole à EnGadget, ajoutant que Tesla avait été « transparent » quant aux difficultés de production rencontrées sur la Model 3 qui a été un véritable « enfer » pour le constructeur.

La production de la Tesla Model 3 au cœur d’une enquête du FBI
3.2 (63.33%) 6 votes