Essayer Karma attaque la DeLorean électrique pour vol de propriété intellectuelle ?

Configurez votre véhicule Karma attaque la DeLorean électrique pour vol de propriété intellectuelle ou demandez un essai gratuitement.

Karma Automotive attaque certains de ses anciens membres pour vol de propriété intellectuelle. Ceux-ci sont responsables de la renaissance électrique de DeLorean.

La firme Karma Automotive, née des cendres de Fisker Automotive, s’attaque à la DeLorean électrique. En effet, Karma avait travaillé sur un projet d’électrification de la DMC-12 originale.

Les quatre personnes en charge du projet devaient créer une coentreprise entre Karma et DeLorean Motor Company. Mais l’abandon du projet a créé des tensions au sein de Karma, et les quatre employés ont quitté la firme.

Ce sont ces personnes qui ont par la suite fondé la nouvelle entité, DeLorean Motors Reimagined. Cette dernière a lancé l’Alpha5, la version moderne et électrique de la DeLorean. Il s’agit de Joost de Vries, le PDG, d’Alan Yuan, le directeur des opérations, Troy Beetz, le directeur du marketing, et Neilo Harris, vice-président de la marque.

À lire aussi La résurrection électrique de la DeLorean se confirme

Karma accuse les quatre hommes d’avoir profité de la possible coentreprise pour attirer des investisseurs dans leur nouveau projet. Selon la firme, ils ont également envoyé des informations de propriété intellectuelle sur leur adresse mail personnelle.

DeLorean a réfuté ces allégations, via la voix de son PDG : « Cette voiture est spécifique à DeLorean. Elle n’a aucun lien avec Karma Automotive, que ce soit dans le design, l’ingénierie, l’approvisionnement ou la production. Le potentiel projet Karma/DMC est mort à cause de l’incapacité de Karma de financer ou produire ce qui était nécessaire pour avancer dans les négociations avec DMC. »