Essayer Renault Twizy ?

Configurez votre véhicule Renault Twizy ou demandez un essai gratuitement.

En cours de réalisation, la transformation de ce Renault Twizy exploite des éléments habituellement montés sur des voitures hybrides rechargeables.

Installé à Bristol en Grande-Bretagne, Zero EV est spécialisé dans la vente de pièces neuves et d’occasion pour véhicules électriques. A la demande, ou pour le fun, l’entreprise améliore les performances de voitures branchées et effectue des conversions de modèles thermiques.

Parfois Chris Hazell s’amuse à poursuivre des projets improbables. Ainsi avec le rétrofit d’une Nissan Skyline R32 qui a reçu des éléments de Tesla et de Chevy Volt.

Son attention se porte désormais sur le quadricycle lourd du Losange : Le Twizy 80. « Cette chose va devenir un truc de fou ! Va-t-il pousser très fort sur les roues ? Pourra-t-il faire des drifts ? Va-t-il au contraire se retourner ? », essaye d’imaginer le fondateur de Zero EV.

Le groupe motopropulseur du Twizy va être complètement remplacé. L’habituelle batterie lithium-ion de 6,1 kWh de capacité énergétique va céder la place à un pack de Golf GTE 8,7 kWh que le jeune britannique ouvre dans la première vidéo. Ce qui nous permet de découvrir 8 éléments associés par paires

De quoi gagner plus de 40% sur l’autonomie d’environ 80 kilomètres qu’il est possible de tirer de l’engin dans sa configuration d’origine ? C’est peu probable ! Pourquoi ? Parce que le moteur électrique d’origine, de 17 chevaux (12,5 kW) de puissance et développant 57 Nm de couple maximal, va être échangé avec celui monté à l’arrière d’un Mitsubishi Outlander PHEV (95 chevaux, ou 70 kW – 195 Nm). Et Chris Hazell n’a pas l’intention du tout de mener de façon tranquille son quadricycle lorsqu’il sera transformé !