Déjà supporté par de nombreux constructeurs, le réseau de bornes de recharges rapides Ionity compte désormais le constructeur coréen en tant qu’actionnaire.

Encore rares, les réseaux de bornes de recharges ultra-rapides s’organisent en Europe. Outre les superchargers Tesla, l’entreprise Ionity compte tenir une position de leader sur le Vieux Continent. Pour se développer et démocratiser son offre, Hyundai devient un nouvel actionnaire. Le groupe, qui intègre également Kia, propose de nombreux modèles électrifiés. Le Coréen compte les Hyundai Kona electric, Ioniq, ainsi que les Kia Niro et e-Soul.

Hyundai rejoint la coentreprise fondée en 2017, initiative des groupes BMW, Ford, Daimler et Volkswagen. Ces derniers comptent effectivement les modèles BMW i3, Mini Cooper SE, future Ford Mach E, Smart fortwo EQ, Mercedes-Benz EQC, Volkswagen ID.3 ou encore la dernière Porsche Taycan.

Un réseau Ionity voué à grandir

À cette date, le réseau Ionity compte 178 stations dans 14 pays, dont 23 en France. Ces bornes permettent des recharges de voitures hybrides rechargeables ou électriques jusqu’à une puissance de 350 kW, la plus élevée disponible aujourd’hui. 50 autres stations seraient en construction, dont une quinzaine dans l’Hexagone. Une nouvelle génération de borne sera par ailleurs dévoilée cette semaine au Salon de Francfort.

Publicité


Publicité