Honda va arrêter la production de sa Clarity Fuel Cell à pile à combustible cette année. Une décision motivée par les mauvais résultats du modèle et l’importance que prend la voiture électrique dans la stratégie du constructeur.

Sur l’hydrogène, Honda fait machine arrière. La marque nipponne a décidé d’arrêter dans le courant de l’année la production de sa voiture à pile à combustible.

Le constructeur japonais a confirmé que la Clarity Fuel Cell disparaîtrait de son catalogue dans le courant de l’année 2021. L’offre non hybride ou électrique va se réduire drastiquement, la marque arrêtant aussi les Legend et Odyssey thermiques aux États-Unis.

La Clarity Fuel Cell paye sa mauvaise rentabilité et ses faibles résultats sur les quelques marchés où elle a été lancée. Son prix de vente débutait aux environs de 55 000 euros outre-Atlantique et au Japon. Un tarif qui a sûrement empêché ses chiffres de décoller.



Aux États-Unis, Honda ne la vendait d’ailleurs plus qu’en Californie récemment, avec des offres très alléchantes pour la relancer. Toutefois, rien n’y aura fait : la Honda Clarity Fuel Cell va disparaître après trois ans de bons et loyaux services.

Honda ne ferme pas la porte définitivement à la voiture à hydrogène, mais veut désormais se concentrer sur les technologies hybrides et électriques. La firme a sorti la Honda e électrique et prépare un deuxième modèle « zéro émission » pour l’an prochain. La gamme hybride du constructeur se développe également massivement avec l’ajout du nouveau HR-V, qui rejoint la Jazz et le CR-V. Au final, seule la Civic reste pour l’instant thermique, puisque même l’exclusive NSX embarque une hybridation.