Nommée Jihe A, ou Geometry A en version occidentale, cette berline électrique Geely aux 500 km d’autonomie et à l'intérieur étonnant fait un véritable ramdam en Chine où certains la considèrent comme la Model 3 locale.

Malgré ses 1,5 millions de ventes en 2018, Geely est encore loin d’être un meneur de l’électromobilité en Chine. Avec seulement 35.000 électriques sur un marché d’1,18 million, sa part n’atteint pas 3%. Toutefois, cela pourrait changer avec sa nouvelle berline.

Connue sous le nom de code GE-11, elle a été rebaptisée Ji He A, ou Geometry A en anglais. Si sa carrosserie de 4,74 m parait dépassée, le coefficient aérodynamique affiche 0,23, et son habitacle épuré intrigue. De plus, elle inclut un grand écran flottant 12,3 pouces, régulateur de vitesse adaptatif, affichage-tête haute, détecteur d’angle mort et stationnement semi-automatique.

Cette berline dispose de batteries CATL, disponibles en deux configuration. La première offre 61,9 kWh pour 500 km d’autonomie et la seconde 51,9 kWh pour 410 km. Le moteur est unique sur les deux modèles, avec 130 kW de puissance ou 177 chevaux. Sa recharge serait possible de 30 à 80% en 30 minutes.

Deux Geely pour une Tesla

En précommande depuis le 20 mars, la Geely Geometry A demande la moitié du prix d’une Model 3. Le constructeur facture la version 410 km à 150.000 yuans, soit 19.750 euros, et 22.385 euros la grande batterie. Initialement lancée en Chine, la marque veut en faire un modèle mondial, à commencer par Singapour le 11 avril. Par contre, pas question de la voir un jour en France.

Geely veut décoller sur l’électrique avec la Geometry A
4.9 (97%) 20 votes