Ford - Usine de Valence

Essayer Ford a choisi l’Espagne pour produire ses prochaines voitures électriques ?

Configurez votre véhicule Ford a choisi l’Espagne pour produire ses prochaines voitures électriques ou demandez un essai gratuitement.

Saarlouis ou Valence ? Telle était la question qui planait depuis quelques mois chez Ford Europe. C’est finalement l’usine espagnole qui produira la prochaine génération de voitures électriques. Très mauvaise nouvelle pour l’usine allemande.

Naguère numéro 2 sur notre continent, Ford cherche désormais à maintenir sa présence. La recette choisie mêle un passage anticipé à l’électrique et un recentrage sur des segments plus rémunérateurs. Une recette qui implique une réduction des capacités de production.

Un site historique

Ford devait donc choisir entre deux sites pour produire ses prochains modèles électriques : Saarlouis en Allemagne, ou Valence en Espagne. Ce sera finalement Valence. La production du site allemand s’arrêtera en 2025 avec la fin de carrière de la Focus. Le site qui représente 4 600 emplois directs, dont une bonne part de frontaliers puisqu’il est à quelques kilomètres du département de la Moselle, a ouvert ses portes en 1970. Il est depuis le berceau « naturel » des compactes Ford.

La production a ainsi débuté avec l’Escort (et la berline Orion), jusqu’à son remplacement par la Focus. La première génération de Kuga (2008-2012) et la seconde du C-Max (2015-2019) ont également été produites à Saarlouis, ainsi que la Capri (1971-1975). La Fiesta a aussi été produite à ses débuts, en complément de l’usine… de Valence.

À lire aussi Voiture électrique : quels modèles « made in France » en 2021 ?

La production va cesser, mais Ford se refuse pour le moment à parler de fermeture. Le constructeur cherche des « solutions alternatives ». Dont la cession à un autre constructeur.

Une nouvelle plateforme

Le passage à l’électrique de Ford en Europe se fera initialement avec deux modèles produits sur la base de la plateforme MEB de Volkswagen, dans l’usine de Cologne. Mais il y aura bien entendu aussi une plateforme maison. Elle s’installera à l’horizon 2025 dans l’usine de Valence avec des modèles qui devraient à terme prendre le relais du Kuga, justement produit à Valence.

Cette famille de SUV devrait comporter plusieurs véhicules, un modèle à vocation plus dynamique dans l’esprit de la Mustang Mach E, un modèle plus orienté « tout terrain » à la manière du Bronco Sport et une version pick-up qui serait aussi au programme.