Fisker Karma

La société allemande Fritz Nols a fait une offre de rachat du constructeur américain Fisker à hauteur de 25 millions de dollars, soit 18,6 millions d'euros.

Fisker a connu de sérieuses difficultés ces derniers mois. Tout d’abord, 300 Karma ont été détruites par la tempête Sandy, sans que la marque puisse toucher de compensations de l’assurance. Puis le fournisseur de batteries attitré de Fisker, A123 Systems, a déposé le bilan. Le constructeur a ensuite licencié 75% de ses salariés.

Avec ces difficultés il n’a pas pu rembourser son prêt du Department of Energy américain et doit aujourd’hui 173 millions de dollars (soit environ 129 millions d’euros) au gouvernement. Pour résumer la situation difficile traversée par le constructeur, la production du dernier exemplaire de son unique modèle Karma (photo) remonte à plus d’un an…

Fisker a reçu plusieurs offres de rachat, dont plusieurs venant de Chine et une venant de Bob Lutz, l’ancien patron de General Motors. La dernière en date provient de l’entreprise allemande Fritz Nols. Si cette offre est acceptée, Ingo Voigt, PDG de Fritz Nols, a annoncé que 2 500 Karma seraient produites tous les ans et les éditions Sunset et Surf de la voiture seraient produites à nouveau.

Publicité


Publicité