En difficulté, le constructeur américain Fisker étudie actuellement plusieurs offres de rachat de la part de partenaires, dont deux sont chinois.

Fisker traverse depuis quelques mois une période délicate due aux difficultés de son fournisseur de batteries A123 et à un manque de fonds pour renouveler ses modèles.

Ainsi, au mois de décembre, le constructeur avait fait appel à des partenaires ou à des investisseurs pour le soutenir. Aujourd’hui, il est en discussion avec plusieurs repreneurs éventuels, basés dans différents pays. Parmi eux les chinois Geely et Dongfeng, qui proposent chacun plus de 250 millions d’euros.

Publicité


Publicité