L’an dernier, Renault faisait sensation avec son concept hybride rechargeable Eolab. Si le véhicule est aujourd’hui prêt pour la production, Renault estime que le marché n’est pas suffisamment mature pour son lancement.

La voiture est prête mais pas le marché ! Voilà comment pourrait être résumée l’intervention de Jérôme Stoll, directeur délégué à la performance et directeur commercial de Renault, évoquant l’hybride rechargeable Eolab lors de la réunion annuelle des actionnaires. « Tout le monde n’est pas prêt à payer un coût additionnel » a-t-il déclaré, ajoutant que l’hybride ne représente aujourd’hui « que 1 % du marché global ».

Révélé en octobre dernier lors du mondial de Paris, l’Eolab était présenté comme une vitrine technologique annonçant les futures innovations du constructeur. Associant un moteur trois cylindres essence 1.0 l de 75 ch à un moteur électrique de 68 ch, le concept revendique une autonomie électrique d’environ 60 km et une consommation moyenne de 1.0 l /100 km.

Bref, alors que de nombreux constructeurs se lancent dans la technologie hybride rechargeable, Renault vogue une nouvelle fois à contre-courant. Stratégie payante ? L’avenir nous le dira…

Publicité


Publicité