Au fur et à mesure que les mois avancent, l’épée de Damoclès gonfle au dessus de la tête des constructeurs. DS Automobiles est toutefois l’un des plus sereins face à la réglementation Européenne CAFE.

Pour accélérer la transition énergétique des constructeurs automobiles, l’Union Européenne a lancé la réglementation CAFE 2021, qui prévoit de sanctionner les fabricants dépassant une moyenne de 95 g/km de CO2. Si de très nombreuses marques sont peu sereines face à l’échéance, DS Automobiles semble déjà se placer sur de bons rails.

Au cours du premier semestre de l’année 2021, la marque haut de gamme du groupe PSA a enregistré une moyenne de ses ventes à 79,9 g/km. DS Automobiles est ainsi la marque premium qui affiche la plus basse moyenne, alors qu’aucune autre entité du segment n’est parvenue à passer sous le seuil des 110 g/km.

Publicité


Des résultats aidés par une gamme intégralement électrifiée

Vitrine du savoir-faire du groupe PSA, la marque française est l’une des premières à prendre très au sérieux l’électrification de la gamme. Si les deux modèles du catalogue facilitent naturellement l’atteinte des objectifs, les DS 7 Crossback et DS 3 Crossback se déclinent aussi tous deux en versions électrifiées, plus populaires que leurs déclinaisons thermiques respectives.

Si le petit crossover dérivé du Peugeot e-2008 n’est pas un rouleau compresseur au chapitre commercial, le DS 7 Crossback e-Tense s’offre la deuxième place dans le segment des véhicules hybrides rechargeables cette année, juste derrière le Peugeot 3008 du même tonneau.

Publicité