C’est à la 7e place que le boss de Tesla déboule dans un Top 10 principalement occupé par des milliardaires américains des filières technologiques.

Crédité par l’index Bloomberg des milliardaires d’un patrimoine de 70,5 milliards de dollars (62,4 milliards d’euros), en progression de quelque 43 milliards de dollars (38 milliards d’euros) en 1 an, Elon Musk est encore loin des 2 premiers : Jeff Bezos et Bill Gates. Respectivement patron d’Amazon et fondateur de Microsoft, ces derniers affichent des actifs de 189 (167,3 milliard d’euros) et 116 milliards de dollars (102,7 milliards d’euros).

Mais il se rapproche très vite du fondateur de Facebook Mark Zuckerberg. L’enrichissement de ce dernier, évalué à 93 milliards de dollars (82 milliards d’euros), a connu une progression « limitée » à 14,6 milliards de dollars (12,9 milliards d’euros) en 1 an.

Si les 2 hommes jouissaient de la même tendance pour juillet 2021, Elon Musk lui ravirait sa place en fin de Top 3 des hommes les plus riches du monde.



Un scénario qui a cependant peu de chance de se produire. Le constructeur de voitures électriques a bénéficié ces derniers mois d’une hausse spectaculaire (+270%) des actions Tesla dont il posséderait un volume de l’ordre de 20%. Un bas de laine qui constitue la part la plus importante de sa fortune.

A 49 ans, Elon Musk pourrait aussi être crédité dans la foulée d’un autre titre, celui de dirigeant d’entreprise le mieux payé du monde. Avec une rémunération indexée sur les performances financières, il pourrait toucher une enveloppe avoisinant les 600 millions de dollars (531 millions d’euros) au titre de l’exercice 2020.