Station de recharge solaire Electrify America

Le réseau de recharge Electrify America souhaite développer l’usage des véhicules électriques dans les zones rurales de Californie. L’entreprise vient pour cela de mettre en service 30 stations de recharge 4,3 kW qui ne sont pas reliées au réseau électrique.

Les 2 bornes lentes EV ARC de Beam Global sont alimentées par les panneaux solaires installés sur l’ombrière au-dessus d’elles. Les 24 villes ainsi équipées sont localisées dans la Vallée Centrale et dans le sud de la Californie.

Conformes à la feuille de route d’Electrify America, ces implantations visent à « faciliter les déplacements régionaux et à favoriser l’adoption des véhicules électriques dans les communautés rurales ».

Recharge gratuite

La moitié de ces nouvelles stations sont en outre implantées dans des zones à faibles revenus. C’est pourquoi leur usage est gratuit.



Du fait d’une facilité d’accès et d’un temps de stationnement relativement long, 20 stations ont été installées sur des parkings de centres médicaux. Les 10 autres ont été déployées en coordination avec l’Agence de transport rural du comté de Fresno.

Afin d’être exploitables de nuit ou par mauvais temps, les stations sont équipées d’une batterie de stockage. Electrify America n’en précise pas la capacité énergétique aujourd’hui. Toutefois Beam Global propose à son catalogue 3 options : 24, 32 ou 43 kWh. L’annonce faite en mars 2020 mentionnait un pack 32 kWh.

Avis de l'auteur

Electrify America nous a habitués au déploiement de chargeurs rapides, et même ultrarapides. Ceux-là ne sont pas gratuits d’accès. L’investissement pour le matériel est bien trop important pour cela.

On pourrait applaudir la mise en service des 30 stations solaires disponibles gratuitement dans les milieux ruraux. Mais je bute sur un des objectifs visés par l’implantation de ces infrastructures : « faciliter les déplacements régionaux ». Avec 2 voitures en recharge simultanément, le courant délivré est à peine plus fort que celui obtenu d’une prise domestique en France.

Difficile d’imaginer qu’une puissance à peine supérieure à 2 kW aide à développer la mobilité électrique. Surtout avec des stations qui sont sans doute excentrées par rapport aux habitations.

Pour compléter des réseaux existants déjà localement, c’est toujours bon à prendre. Mais s’il s’agit de rares points de recharge ouverts dans ces zones, c’est bien trop peu ambitieux !