Essayer Ebusco va produire ses bus électriques en France avec Renault ?

Configurez votre véhicule Ebusco va produire ses bus électriques en France avec Renault ou demandez un essai gratuitement.

Constructeur d’origine néerlandaise, Ebusco compte démarrer la production de bus électriques en France dès l’an prochain. L’industrialisation aura lieu sur le site Renault de Cléon, en Normandie.

Ebusco veut des bus électriques made in France ! Associé à Renault, le constructeur néerlandais va louer une surface de 21 000 m² au sein de l’usine Renault de Cléon pour démarrer sa production. Au total, environ 10 millions d’euros seront investis pour convertir les équipements du site et préparer les différentes lignes de production. Au-delà de la production, Ebusco implantera également à Cléon son siège français.

Mise en service fin 2023

La nouvelle usine française d’Ebusco devrait être pleinement opérationnelle d’ici à fin 2023. Elle pourra produire jusqu’à 500 bus électriques par an. Une capacité initiale qui pourra être revue à la hausse en fonction des besoins du marché.

Pour l’heure, Ebusco ne précise pas les modèles qu’il compte industrialiser à Cléon. La notion de « conception légère » laisse toutefois présager qu’il pourrait s’agir de l’Ebusco 3.0, un autocar électrique de nouvelle génération. Réalisé en matériaux composites, il est 27 % plus léger que les autres modèles du marché. Décliné en versions 12 et 18 mètres, il embarque 250 à 500 kWh de batteries selon la configuration choisie. Dans sa version « grande autonomie », il autorise près de 600 kilomètres d’autonomie avec une charge.

Pour Renault, qui fabrique déjà une gamme complète de moteurs électriques à Cléon, l’arrivée d’Ebusco est une nouvelle étape vers la transformation de l’usine en site de production 100 % électrique. Le groupe au losange y a récemment lancé son nouveau moteur, l’EPT-160, qui équipe notamment la Megane électrique.

À lire aussi Renault ePT-160 : notre découverte de la ligne de production du moteur électrique à Cléon