Le RAC, système d’assistance routière britannique, passe à l’heure de la voiture électrique. L’institution va équiper de chargeurs une partie de sa flotte de dépanneuses afin de relancer d’éventuelles voitures électriques en panne de batteries.

Considéré comme l’un des services de dépannage automobile leaders au Royaume-Uni, RAC entre pleinement dans la transition écologique. L’entreprise, qui expérimente la solution depuis 2014, a annoncé que 20 % de ses véhicules de dépannage recevraient d’ici à la fin 2022 un chargeur embarqué. L’objectif pour l’entreprise est de pouvoir dépanner des voitures électriques qui seraient tombées en panne de batterie.

Le système, RAC EV Boost, est apparu en avril 2019 sous la forme d’un chargeur de 3,5 kW. Deux ans plus tard, le chargeur fait 5 kW, et RAC veut l’utiliser pour permettre aux voitures électriques en panne de courant de récupérer l’autonomie nécessaire pour atteindre la borne de recharge la plus proche.

Le RAC EV Boost est aussi l’œuvre d’Original ADS, qui a travaillé avec RAC pour le développer. Les deux entreprises travaillent désormais sur une version du chargeur de 7,5 kW pour qu’il soit plus efficace.



RAC monte ses chargeurs embarqués dans les fourgons, et le générateur qui les alimente fonctionne avec le bloc thermique de l’utilitaire. RAC explique être la seule entreprise proposant un tel système aux automobilistes britanniques. Aux États-Unis, The AAA propose un système similaire.

Au total, 200 véhicules équipés de ce générateur pesant 35 kilos seront sur les routes d’ici la fin 2021. Le contrat d’exclusivité liant RAC et Original ADS prévoit que 120 systèmes supplémentaires seront ajoutés à la flotte en 2022.