Laurent Buffeteau, directeur général de Mia, vient de démissionner alors que la question de l’avenir de l’entreprise se pose.

Ce départ n’a pas été commenté par MIA, ni par l’actionnaire principal, Edwin Kohl, ni même par Ségolène Royal, très impliquée dans le dossier.

Il est à espérer que la nomination d’un nouveau directeur pour l’entreprise posera les bases d’une restructuration de MIA qui doit faire face à des volumes de production faibles.

45 à 50 voitures électriques sortent de l’usine chaque mois et les 220 salariés sont en chômage partiel depuis quelques semaines (ils ne travaillent pas le vendredi).

Publicité


En tout cas, on souhaite à MIA de réussir à se redresser et à trouver son marché avec ses sympathiques voitures électriques.

Plus d’infos : La nouvelle république

Publicité