Corri-door, le réseau de charge rapide pour véhicules électriques opéré par Sodetrel vient d’être officiellement reconnu comme projet de « dimension nationale » par une décision conjointe de la Ministre de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie et du Ministre de l'Economie, de l'Industrie et du Numérique.

Publiée au Journal Officiel ce mardi 9 février 2009, la décision s’inscrit dans le cadre du projet de loi du 4 août 2014 destiné à faciliter le déploiement des infrastructures de recharge par les opérateurs privés grâce à une exonération de redevance d’occupation du domaine public. Après Bolloré et à la Compagnie Nationale du Rhône, Sodetrel est la troisième structure validée par l’Etat. La demande avait été déposée le 25 novembre dernier.

200 bornes pour le réseau Corri-Door

Pour Sodetrel, la validation de l’Etat a été obtenue grâce  à Corri-Door, un projet co-financé par la Commission européenne et les constructeurs automobiles avec pour objectif de déployer quelques 200 bornes rapides sur le territoire. Multistandards (Combo, AC & CHAdeMO), ces bornes délivrent jusqu’à 50 kW et sont accessibles via un abonnement allant de 2 à 10 € par mois.

L’opérateur, filiale à 100 % du groupe EDF, semble toutefois connaitre quelques retards dans plan son déploiement. Alors que Sodetrel nous annonçait un objectif de 70 bornes opérationnelles à fin septembre 2015 (voir notre article), les dernières données révélées par ChargeMap n’en dénombrent qu’une petite trentaine en activité. Le déploiement du réseau Corri-Door est sensé être finalisé en juin 2016.

Le réseau Corri-Door de Sodetrel reconnu de « dimension nationale »
Notez cet article