Après avoir figuré parmi les leaders de BMW, Herbert Diess est l’actuel PDG du groupe Volkswagen. Mais en 2014, lorsqu’il décida de quitter le constructeur bavarois, il aurait pu prendre un autre chemin. On apprend en effet qu’Elon Musk lui avait offert sa place de PDG de Tesla.

Ces derniers mois, le rapprochement entre Elon Musk et Herbert Diess s’est vu à plusieurs reprises. En septembre 2020, les deux hommes se sont rencontrés, et l’Allemand a fait essayer à son homologue chez Tesla une VW ID.3.

Elon Musk s’était montré plutôt élogieux sur la compacte électrique de Volkswagen. Quelques mois plus tard, Diess l’avait défié via Twitter, en assurant vouloir prendre des parts de marché à Tesla. Mais il semble que la relation entre les deux hommes soit bien plus ancienne.

D’après le site allemand Business Insider, Musk aurait voulu recruter Diess en 2014, lorsque ce dernier a quitté BMW. Une place de PDG attendait Diess, mais ce dernier a décliné l’offre de Musk à un moment où Tesla n’avait pas encore son ampleur actuelle.



Elon Musk voulait que Diess prenne sa place dans la gestion de la marque sur le plan opérationnel. Si celui-ci a finalement opté pour rejoindre Volkswagen, il aurait toutefois acheté des actions Tesla. Diess a cru en Musk et en Tesla, à juste titre si l’on regarde la progression de la marque.

On apprend aussi par Business Insider que Ferdinand Piech avait des vues sur Tesla. L’actuel président du conseil de surveillance de Volkswagen avait demandé en 2013 à sa direction de racheter Tesla. Il venait d’essayer une Model S, et la marque était valorisée à 20 milliards de dollars. Un refus que doit encore regretter VW, puisque Tesla vaut aujourd’hui 600 milliards de dollars.