Après une présentation durant laquelle le SUV électrique M-Byte avait affiché des caractéristiques et des équipements prometteurs, la marque Byton a rencontré de grosses difficultés à lancer la production du modèle en série face à la pandémie de Covid-19. Une crise qui pourrait l’obliger à s’associer Foxconn Technology Group.

Spécialisé dans les composants électroniques, Foxconn est surtout connu pour la conception de pièces destinées aux iPhone d’Apple depuis plusieurs générations. Basé en Chine, d’où est également originaire Byton, Foxconn pourrait investir à hauteur de 200 millions de dollars dans la start-up en difficulté pour donner une impulsion au lancement du SUV.

Si la transaction est validée et que la collaboration a lieu, l’objectif sera alors de démarrer la production du M-Byte durant le premier trimestre 2022. L’accord pourrait être officialisé durant le mois de janvier, mais le sera difficilement avant la moitié du mois ; cependant le porte-parole européen de Byton a confirmé qu’il y a « des plans pour une coopération entre Byton et Foxconn. Il a été convenu qu’on ne parlerait pas des sommes investies donc il n’y aura aucun commentaire à ce sujet. »

Foxconn souhaite élargir son amplitude sur le marché et pour y parvenir, compte sur une indépendance plus importante face à Apple, qui représente aujourd’hui plus de la moitié de ses pièces produites. De son côté, Byton avait lancé la préproduction du M-Byte en octobre 2019, avant que la crise ne frappe. En juillet, toutes les opérations avaient dû être arrêtées autour du SUV, qui se distingue notamment par son écran de 48 pouces dans l’habitacle.

Publicité


Publicité