Selon le constructeur japonais, les batteries de sa compacte électrique auraient une longévité moyenne de 22 ans, soit plus du double de la voiture. Mais cette fiabilité pose un problème…

Quelle est la durée de vie d’une batterie de voiture électrique ? Une question qui sommeille en chacun de vous. Difficile de répondre puisque les technologies sont récentes et évoluent sans cesse. Néanmoins, Nissan donne un chiffre : 22 ans, sans mentionner le type ni d’autre données (cycles par exemples). Selon les données collectées par le constructeur, les batteries tiendraient donc au moins deux fois plus longtemps qu’une voiture. C’est cependant moins que Tesla qui promet 500.000 km minimum, soit 25 ans à raison de 20.000 km/an.

Toutefois, cette information inquiète le constructeur. « Le chiffre d’affaires de l’après-vente va souffrir avec l’électrification » confie Francisco Carranza, directeur de Renault-Nissan Energy Services, lors d’un congrès organisé par Automotive News Europe.

Le V2X à la rescousse ?

La seconde vie des batteries est un enjeu majeur pour le Japonais. Une des solutions envisagées par Nissan est le V2G (vehicle to grid, ou véhicule à réseau). « Cela fonctionne encore mieux que prévu » poursuit F. Carranza, « le volume de chiffre d’affaire et de bénéfices d’utilisation de véhicule comme service au réseau est important ».



Le groupe teste actuellement un projet pilote avec Enel, qui pourrait générer 1.300 € par an selon ses estimations. Multipliez par 400.000 Nissan LEAF vendues en Europe depuis 2010, et vous tenez plus de 500 millions d’euros théoriques.