mia

Mais qui est le nouvel acheteur de Mia Electric ? Début juillet, un acquéreur anonyme a repris les actifs du constructeur pour 800.000 euros. Depuis, le mystère demeure quant à son identité. 

Organisée le 8 juillet suite à l’annulation par la justice de la première vente de Mia Electric (voir notre sujet), la nouvelle vente aux enchères aura connu une issue mystérieuse. Celle-ci portait sur le lot principal du petit constructeur de véhicule électrique comprenant la chaîne de montage, la marque et les brevets. Vendu pour 800.000 euros, soit 500.000 euros de moins que la première vente, le lot a été remporté pour la même somme par un acquéreur qui a souhaité conserver son anonymat.

Le nom de Cenntro Motors évoqué puis écarté

Si les médias locaux ont tout d’abord annoncé le nom de la société Lyonnaise Cenntro Motors, celle-ci a rapidement publié un démenti. Depuis, le secret demeure quant à l’identité de ce mystérieux repreneur.

Une situation qui pourrait perdurer puisque, dans le cas de Mia Electric, aucun texte n’oblige l’acquéreur à rendre publique son identité. Et si le commissaire-priseur la connaît, il semble en droit de conserver l’anonymat.

En attendant, cette mystérieuse acquisition vient alimenter de nombreuses rumeurs, certains soupçonnant même l’ex-PDG de Mia, Michelle Boos, d’être à la manoeuvre à travers une nouvelle société écran.

Appel au « devoir de transparence »

Alors que l’affaire Mia Electric ne cesse de s’éterniser, le député des Deux-Sèvres Jean Grellier appelle à « un devoir de transparence », saisissant le préfet et la procureure de la République pour tenter de lever l’anonymat. Bref, le feuilleton Mia se poursuit…

Un acheteur anonyme reprend les actifs de Mia Electric
Notez cet article