Dévoilé au cours d’une conférence virtuelle en remplacement du salon de Genève, le concept BMW i4 s’annonce musclé. Le « gran coupé » 100% électrique promet 600 km d’autonomie et un moteur développant une puissance extravagante de 530 chevaux. La version de série doit entrer en production en 2021.

Bouleversé par l’épidémie de Coronavirus, le salon de Genève est remplacé par des présentations virtuelles. Depuis son siège à Munich, BMW a dévoilé son concept i4, un coupé sportif entièrement électrique dopé aux kilowatts. Avec une batterie « extrêmement plate » de 550 kg pour environ 80 kWh de capacité, l’autonomie de l’i4 atteint 600 km en cycle WLTP. Le pack alimente un moteur « sans terres rares » particulièrement puissant de 390 kW (530 ch). Celui-ci doit permettre à la BMW i4 de franchir le 0 à 100 km/h en environ 4 secondes et d’atteindre une vitesse maximale supérieure à 200 km/h. L’ensemble lancera la cinquième génération de la technologie électrique eDrive de BMW.

Lignes sculptées

Plutôt avare en informations techniques, la marque bavaroise insiste sur l’esthétique de son concept. La première berline haut-de-gamme 100% électrique du groupe inaugure un nouveau logo BMW via ses badges en deux dimensions. Le coupé 4 portes 4 places affiche un design agressif, en ligne avec ses performances. La carrosserie est très sculptée et conserve les signatures de style habituelles de la marque. Les touches bleutées typiques de la gamme « i » rappellent le caractère électrique mais semblent ne pas suffire face aux nombreuses ouïes très « thermiques ». On verrait presque des pots d’échappement à l’arrière galbé du concept.

Luxe et minimalisme dans l’habitacle

Si l’extérieur pourrait se retrouver presque tel quel sur un véhicule de grande série, l’habitacle conserve l’esprit d’un concept. La planche et console de bord ne contiennent que très peu de boutons. La molette de sélection de marche, diamantée pour l’occasion, reste physique et propose trois modes de conduite « Core », « Sport » et « Efficient ». Les autres commandes se font sur le double écran : l’un dédié aux informations de conduite derrière le volant, et l’autre réservé à la climatisation et à l’infodivertissement. Une sellerie en tissu et cuir tanné habille les quatre larges sièges individuels. L’intérieur est finalement minimaliste, jouant sur les nuances de gris.

La BMW i4 de série sera produite dès 2021 à Munich. Le constructeur annonce avoir investi près de 200 millions d’euros pour adapter son usine à l’assemblage de son coupé électrique.

Galerie photo