Outre-Manche, la crise des carburants a provoqué un véritable électro-choc chez les usagers.

Comme dirait le dicton, le malheur des uns fait le bonheur des autres… C’est le cas au Royaume-Uni où les problématiques d’approvisionnement en carburants provoquent un sursaut d’intérêt pour la voiture électrique. Alors que les scènes de chaos se multiplient dans les stations-service partout dans le pays, les concessionnaires sont littéralement pris d’assaut.

« Les gens se disent “C’est un signe que nous devons passer à l’électrique” », note un revendeur interrogé par The Guardian.

Cet intérêt soudain pour la voiture électrique est également visible sur Google. Selon le célèbre moteur de recherche, les requêtes sur les véhicules électriques ont bondi de 1 600 % le 24 septembre dernier, date à laquelle les pénuries de carburant se sont généralisées à l’ensemble du pays.

Le même phénomène a été observé par Carwow, l’un des principaux vendeurs de voitures au Royaume-Uni. Ce dimanche 26 septembre, les recherches de véhicules électriques sur leur site internet ont augmenté de 56 %.

Un rapport à l’origine de la panique

Au Royaume-Uni, la crise a démarré la semaine dernière après les fuites d’un rapport publié par BP. Dans une note, le groupe pétrolier indiquait qu’il pourrait être contraint de fermer temporairement quelques stations en raison du manque de chauffeurs routiers. Une information qui a provoqué une véritable panique dans les stations. Venus en nombre faire le plein par peur du manque de carburant, les usagers ont mis sous tension la chaîne d’approvisionnement, provoquant une pénurie quasi généralisée à l’ensemble du pays. À cran, certains conducteurs en sont même venus aux mains.

Alors que la situation devrait se régulariser dans les jours à venir, le gouvernement britannique indiquait en début de semaine être prêt à mobiliser son armée pour garantir l’acheminement des carburants vers les stations.